Mon planning de confinement

  • 20 Mars 2020
  • Aucun commentaire

Pour "survivre" pendant plusieurs semaines aux côtés de notre progéniture, pas question de se laisser aller en trainant en pyjama jusqu'à midi devant les écrans... Pour cela, il est essentiel de garder un rythme lors de ce confinement si on veut éviter les conflits, l'ennui et les temps d'écrans à ralonge. Structurer les journées et mettre en place des routines rassure les enfants et leur permet d'apprendre à s'occuper, à être plus autonomes. Si vous êtes en télétravail, cela aura d'autant plus de sens. 

Je vous partage le planning que j'ai mis en place pour mes enfants pendant ce confinement (planning adapté aux enfants de 6 à 12 ans environ. J'ajouterai un planning pour les moins de 6 ans et les ados par la suite). Pour les enfants réfractaires - comme les miens wink - l'idéal est de les impliquer dans la création de ce planning.

Évidemment il faut toujours ADAPTER le planning à votre famille. Il s'agit d'une base (très fournie). Les horaires ne conviendront pas à tout le monde ni-même certaines activités. C'est à vous de créer votre planning à partir de la base vierge disponible en téléchargement.

École à la maison
J'ai plannifié des crénaux de 3h pour les devoirs, mais à vous de les moduler en fonction de vos disponibilités et du caractère de votre enfant. Si l'établissement de votre enfant ne propose pas de devoirs en ligne, il va falloir jouer à la maîtresse. Faites-vous confiance, il existe des tas de sites internet où vous pouvez télécharger des exercices par niveau (beaucoup d'enseignants les utilisent en classe, pourquoi pas vous !). Dites-vous aussi que votre enfant apprendra beaucoup en réalisant à vos côtés une recette de cuisine (l'occasion de travailler les mesures : millilitres, centilitres...) ou en bricolant une nouvelle étagère (calcul des angles, des parallèles, etc). Si votre enfant est à l'école primaire ou au collège, ne stressez pas trop à l'idée qu'il va rater une partie du programme, c'est le cas de tous les enfants de France de toute façon ! 
Si vous êtes enseignant, vous êtes les bienvenus pour ajouter des liens en commentaires et rassurer les parents wink

lutinbazar.fr
charivarialecole.fr
chezmonsieurpaul.fr
dixmois.fr
ipotame.blogspot.com
clicmaclasse.fr
sanleane.fr
lumni.fr

Temps d'écrans
Sur le planning, j'ai appelé "temps libre" ces moments où l'enfant choisit ses jeux, dont les écrans font partie. Les plages horaires sont larges (jusqu'à 3h par jour), à vous de maîtriser le temps que prendront les écrans parmi les jeux traditionnels. Dans cette période exceptionnelle, j'assume pour ma part de laisser mes enfants plus longtemps devant les écrans. Ce temps d'écran supplémentaire est couplé d'un temps en famille riche et d'une multiplication des interactions qui favorisent les apprentissages. Il faut juste trouver le bon équilibre ! Pendant cette période de confinement, utilisez les écrans comme support d'apprentissage et pas seulement de loisirs. 

Lors de ces temps d'écrans, restons toujours vigilants :

- au contenu (respectez les signalétiques PEGI des jeux vidéos, la signalétique du CSA pour les programmes TV) ;
- pour les jeux vidéos, privilégiez les jeux à plusieurs et n'hésitez pas à jouer avec votre enfant. C'est l'occasion de découvrir le monde des jeux vidéos, l'univers de votre enfant et ainsi mieux partager ses loisirs ;
- vérifiez bien les contrôles parentaux de tous vos appareils : les images inapropriées peuvent avoir des effets traumatisants et durables ;
- alternez les activités et évitez de laisser votre enfant plus d'une heure devant un écran (sauf visionnage de long métrage en famille par exemple). Aidez-vous d'un minuteur si besoin. → En savoir plus sur les temps d'écrans ;
- appliquez la règle des 4 pas : pas d'écran le matin avant l'école à la maison, pas d'écran pendant les repas, pas d'écran dans la chambre de l'enfant et pas d'écran avant d'aller au lit (on éteint tout 1h avant de dormir) ;

N'oubliez pas qu'une exposition précoce (pour les moins de 3 ans) et prolongée peut avoir des effets négatifs bien réels sur votre enfant (troubles du sommeil, du langage, de la motricité, agressivité, isolement, etc.).

Repas et tâches ménagères
Le confinement est une parfaite occasion d'impliquer nos enfants dans les tâches ménagères. Petits et grands peuvent tout à fait comprendre que la situation actuelle nécessite la participation au ménage de toute la famille. Il en va du bien-être de tous et surtout de celui des parents ! En fonction de leur âge, on peut apprendre à faire une lessive, passer l'aspirateur (au moins dans sa chambre), étendre une lessive, débarrasser la table, arroser les plantes, essuyer la vaisselle, préparer le repas, tondre la pelouse, etc.

Tenir un journal de bord
Si vous n'avez pas le courage de mettre en place des devoirs quotidiens, vous pouvez remplacer ce moment par l'écriture d'un journal de bord. Votre enfant pourra y consigner les moments qu'ils a vécus la veille, les émotions qu'il a ressenties, son point de vue sur l'actualité...il pourra illustrer sa page ou coller des éléments en lien avec ce qu'il a noté. Le journal peut se faire sur un cahier ou l'enfant peut le fabriquer lui-même. Les bienfaits de l'écriture sont nombreux : outre la mise en place d'un rituel qui aide à structurer sa journée, l'écriture libère du stress, aide à vivre ses émotions, mobilise la mémoire, le cerveau, stimule la créativité et favorise donc forcément les apprentissages.


⇒ Télécharger le planning