Combien de temps d'écran pour mon enfant ?

  • 26 Août 2019
  • Aucun commentaire

Le temps d'exposition est la principale préoccupation des parents lorsque l'on aborde le sujet des écrans. C'est aussi le plus médiatisé. Et c'est bien normal, car quoiqu'on fasse, on trouve toujours qu'ils y passent trop de temps, au détrimant d'autres activités que l'on juge plus enrichissantes. Le temps peut avoir un impact important (voire nocif pour les tout-petits) mais d'autres paramètres sont à prendre en compte lorsque l'on souhaite gérer sereinement les écrans chez soi.


Le temps mais pas que...
Donner un temps précis par âge d'exposition aux écrans est un peu périlleux. Pour les moins de trois ans, tout le monde s'accorde sur les dangers de la surexposition (voir plus bas) et invite les parents à ne pas exposer du tout les enfants. Pour l'enfant plus âgé, et notamment l'adolescent, le temps doit s'ajouter à d'autres paramètres comme le contenu, l'usage et le dialogue. Car se focaliser uniquement sur le temps d'exposition demande une énergie folle lorsque l'on a une fratrie avec différents écarts d'âge. Mettre en place un planning, par exemple, est une très bonne chose car cela aide l'enfant à prendre conscience du temps passé devant les écrans. Il doit cependant être réaliste et adapté à votre quotidien. Car on peut vite culpabiliser et se décourager si l'on arrive pas à faire respecter à ce planning idéal.

Ensuite, si l'on prend l'exemple d'un enfant de deux ans, à l'heure du repas, qui reste dix minutes devant la télévision et regarde en famille un programme type téléréalité, entrecoupé de publicités ou bande-d'annonces, que faut-il en penser ? Certes dix minutes c'est un temps très raisonnable. Mais que penser du contenu ? Que penser du visionnage pendant le repas ? Le contenu et l'usage sont donc tout aussi importants que le temps d'exposition. 

Attention aux enfants de moins de 3 ans
Si vous avez vraiment besoin d'une référence pour déterminer le temps accordé à vos enfants, vous pouvez vous baser sur la capacité d'attention moyenne par tranche d'âge. Mais force est de constater que ces durées sont bien loin de nos réalités familiales !

  • de 3 à 6 ans : 20 min
  • de 6 à 8 ans : 30 min
  • de 8 à 10 ans : 45 min
  • après 10 ans : 1 h

Trois académies nationales (des Sciences, des Technologies et de Médecine) se sont réunis pour conseiller et lancer un appel "à la vigilance raisonnée sur les technologies numériques". On peut y lire plusieurs recommandations dont celle-ci pour les moins de trois ans :

"Ne pas mettre à la disposition des enfants laissés seuls les écrans sous toutes leurs formes et surtout ceux dont les enfants peuvent eux-mêmes contrôler l'usage (tablettes, portables). Une exception peut être faite en faveur d’un usage accompagné, récréatif, que l’on peut encourager avec modération et prudence : dans tous les cas, la participation parentale à l'interactivité est absolument indispensable. Les règles d’usage peuvent être explicitées en mots et établies en commun."

De son côté, Sabine Duflo, psychologue clinicienne et membre du collectif CoSE, pousse un cri d'alerte et pense que "les écrans sont de puissants retardateurs de développement"*. Elle propose la méthode des 4 pas pour redonner à l'enfant le temps volé par les écrans. Elle suggère de ne pas exposer aux écrans :

  • Le matin
  • Avant de se coucher
  • Dans la chambre de l'enfant
  • Pendant les repas

 

Mon temps à MOI
Je conseille donc aux parents de connaître les recommandations mais de ne pas les appliquer à la lettre si elles sont trop loin de leur réalité familiale, au risque de se décourager. Chaque famille est unique, chaque enfant est unique, il n'y a donc pas de planning idéal. C'est vous qui devait le fixer ! J'ai réalisé cette infographie qui est un mix de plusieurs recommandations, de témoignages de nombreux parents et de mon expérience personnelle. Il peut être un bon support pour démarrer une réflexion sur l'usage des écrans au sein de votre foyer.

 

Télécharger l'infographie au format pdf